Etienne Klein, l’Atome au pied du mur

Etienne Klein, l’Atome au pied du mur

Une heure d’entretien radiophonique : L’Atome au pied du mur, ou la vulgarisation scientifique dans sa robe de divertissement, avec le physicien des particules Etienne Klein ; sur radio Aligre FM, Paris ; émission EPECTASE, les Sciences et l’Imaginaire.
Video Rating: / 5

https://www.youtube.com/yannicksayer. Ce cours de Chimie d’atomistique de 2de est dédié à la structure de l’atome et la modélisation du nuage électronique sous forme d’orbites autour du noyau, nommée : les couches. Dans ce cours, l’exemple porte sur le modèle des orbitales de la répartition des électrons avec l’écriture des différentes couches électroniques (K) avec l’hydrogène et l’hélium, (L) avec le lithium, le béryllium, le bore, le carbone, l’azote, l’oxygène, le néon, et le début de (M) avec le sodium en tenant compte de la saturation en électron sur chacune des couches. pour plus d’information, je vous invite à suivre mes cours sur http://www.hotosting.com/yannicksayer/ . Bien que cours soit dédié aux classes de lycée, il est accessible dès la 3ème et constitue un support de révision ou de soutien scolaire pour les classes de première, terminale voir première année universitaire.

Agora des Savoirs – Heinz Wismann et Étienne Klein – L’ultime atome

L’ultime atome : de Démocrite au Boson de Higgs et au-delà
Forgé au Ve siècle avant notre ère dans une bourgade de la Mer Noire, aux confins du monde grec, le concept d’atome n’évoque d’abord qu’une idée, celle de l’indivisibilité. Mais au terme d’une suite de réinterprétations sur ce qu’il représente, une tradition s’est établie, qui fait des atomistes anciens les précurseurs des matérialistes modernes.

Or la physique moderne, dans un mouvement inverse, n’a eu de cesse de déconstruire le matérialisme corpusculaire en vogue au XIXe siècle, pour rejoindre, par les voies qui lui sont propres, les intuitions radicales de l’atomisme premier. Ainsi, l’atome physique, découvert au début du XXe siècle n’est pas insécable. Il contient des particules quantiques qui, loin d’être des objets corpusculaires, semblent, elles, correspondre à la définition initiale de l’atome. La découverte récente du boson de Higgs va en tout cas dans le sens de cette hypothèse.
En conjuguant leurs compétences, le physicien Étienne Klein et le philosophe Heinz Wismann reconstruisent, non sans bousculer nombre de certitudes admises, l’histoire d’une idée fondatrice, qui témoigne du lien intime entre la pensée scientifique et la pensée tout court.
En savoir plus sur http://www.montpellier.fr/4152-agora-des-savoirs-2014-2015.htm